Pour vous faire partager ma passion des livres, j’ai donc chopé sur le blog d’Emjy un petit tag que je vais faire en plusieurs fois, parce que je suis super bavarde...

Donc je commence :

Quatre livres de mon enfance

¤ La trilogie de la Comtesse de SEGUR : « Les malheurs de Sophie », « Les petites filles modèles » et « Les vacances ». Pour moi, ils ne forment qu’un seul et même livre. J’ai adoré, dans ces livres, les liens unissant tous les protagonistes, on distingue très bien la dualité bien/mal. On se chamaille, on « pêche », on est remis à sa place par Maman (Mme de Fleurville, Mme de Rosbourg ou Mme de Réan selon les enfants...), mais on s’aime quand même, et ces personnages sont d’une bonté sans pareil. La place de la religion y est omniprésente et est même un art de vivre. J’envie presque cette époque !

Les_petites_filles_mod_les

¤ La série de livres « Le Club des Baby-Sitters » de Ann M. MARTIN. Toute mon enfance, j’ai a-do-ré !!! C’est un hymne à l’amitié et à la tolérance. Quatre amies, à leur entrée en cinquième (l’aventure se termine en troisième, je crois... Du moins, les livres traduits en français s’arrêtent à l’entrée en troisième des plus âgées du club...), décident de créer un club de baby-sitters afin que, par un coup de fil, les parents puissent joindre tout un groupe de baby-sitters expérimentées. Chaque livre est conté par une baby-sitter différente (ainsi on alterne les baby-sitters, chacune ayant son charme, ses passions, sa vie de famille, sa façon de voir la vie), et les aventures de baby-sitters (chez des familles récurrentes de livres en livres) sont mêlées à des histoires plus « intimes » dans la vie de la baby-sitter racontante. Tous les thèmes y sont abordés : le premier amour, la maladie de la jeune personne, la mort, la naissance d’un enfant, le divorce de ses parents, le remariage de sa mère ou de son père, la difficulté d’être l’aînée d’une famille nombreuse, les épreuves à traverser pour réaliser son rêve, le passage difficile de l’enfance à l’adolescence, les relations avec ses parents... Une écriture très simple, très enfantine et très mélo (ah, ces Américains !), mais tellement de bons moments passés et de fébrilité quand, à la librairie, je voyais le dernier et nouveau tome placé bien en évidence dans le rayon des nouveautés !

Club_baby_sitters

¤ «Journal » d’Anne FRANK. Première incursion dans l’univers de la Shoah, grande passion qui, depuis, ne m’a jamais quittée. Je l’ai lu à l’âge de neuf ans (malgré les réticences de ma mère à me laisser lire un tel ouvrage), mais je le relis encore et toujours avec bonheur. J’aime le personnage de cette adolescence qui, il y a soixante-cinq ans, a dû se cacher pour échapper à la mort, qui en était consciente mais qui, malgré tout, gardait une confiance inouïe en l’avenir et en la vie. Cette épreuve qu’a été de se cacher pendant plus de deux ans ne l’a pas empêché d’étudier assidûment avec son père pour seul professeur, de rêver à sa vie future d’après-guerre et, ce qui a été mon passage préféré lors de ma première lecture, son histoire d’amour avec le fils des amis de son père, cachés avec elle...

Depuis, j’ai lu je ne sais combien de livres sur Anne Frank et son entourage. Une vraie passion, je vous dis !!!

Anne_Frank

¤ « Le Petit Nicolas » de SEMPE et GOSCINNY. Tous les livres... Une écriture drôlissime, des situations réellement cocasses, et tellement de joie de vivre et de bons sentiments... On sent l’ambiance très « fin des années 50 », avec femme soumise à la maison et mari au travail et qui ne fout que dalle à la maison, mais cela reste, pour moi, des situations universelles, et de belles amitiés... Je me demande souvent ce qui se passerait pour Nicolas, sa famille et ses amis si on écrivait « Les aventures du Petit Nicolas, quarante ans après ». Serait-il toujours le meilleur ami d’Alceste ? Serait-il marié avec Marie-Edwige ? Question importante...

Le_petit_Nicolas

La suite au prochain épisode!^^